fr
en

Assurer l’intégrité des infrastructures (hors distribution et dans leur usage actuel)

« Notre R&D contribue à garantir la sécurité,
l’acheminement et à accompagner la transition
énergétique tout en maîtrisant les coûts. »

(Maxime LECCHI, Coordinateur du programme)

Interlocuteur : Michel HARDY . 

Pour obtenir plus d’informations, écrivez-nous via la rubrique contact. 

  • La corrosion, phénomène complexe et évolutif, représente un risque pour les réseaux en acier
  • Certaines typologies d’anomalies et certaines configurations de réseaux constituent encore des challenges pour les outils d’inspection
  • La criticité réelle des défauts excavés est parfois surestimée du fait de diverses sources d’incertitudes
  • Certaines typologies de défauts nécessitent encore des interventions lourdes (coupes)
Enjeux majeurs
Périmètre

Développement d’approches, de modèles, de critères et d’outils couvrant la protection contre la corrosion, l’inspection du réseau, l’analyse de défauts et la réparation, et visant à maintenir dans le temps les qualités physiques du réseau.

  • Maîtriser le vieillissement du revêtement,
  • Fiabiliser les diagnostics,
  • Développer et apporter des solutions de protection,
  • Fiabiliser et rendre plus exhaustifs les moyens d’inspection et de contrôle non destructif,
  • Mesurer des contraintes in situ.
  • Maîtriser les incertitudes sur les données d’entrée (propriétés
    des matériaux et dimensions des défauts notamment),
  • Améliorer la prédictivité des modèles analytiques,
  • Développer des outils de simulations numériques,
  • Développer de nouvelles techniques de réparation, les rendre applicables à un plus grand nombre de configurations,
  • Caractériser in situ les matériaux.
Leviers clés
Perspectives 2030
  • Apporter sur l’ensemble du réseau la réponse la plus adaptée au phénomène de corrosion rencontré
  • Détecter et dimensionner plus précisément les défauts critiques
  • Développer des solutions pour les tronçons difficiles à inspecter
  • Développer des technologies de caractérisation in situ
  • Réduire le nombre d’interventions sur des défauts à faible
    criticité.
  • Réduire le nombre de coupes.
  • Étendre le domaine d’application des techniques de réparation.
  • Développer de nouvelles technologies de réparation
Sur ce sujet