fr
en
Retour aux articles

Intégrité des réseaux

La détection des réseaux, un enjeu réglementaire et sécuritaire

Dans le sous-sol français, des centaines de milliers de kilomètres de canalisations de transport et de distribution de gaz. Enterrées, ces canalisations ne sont pas à l’abri d’incidents causés par des éléments extérieurs, des percements ou des arrachements lors de chantiers de travaux publics, par exemple. Maîtriser l’intégrité des réseaux est un enjeu majeur et, pour cela, la première condition est de connaître parfaitement leurs emplacements.

L’enjeu est tel que les pouvoirs publics se sont saisis du sujet : l’article R554-22 du Code de l’Environnement a été modifié afin de renforcer l’obligation faite aux opérateurs de réseaux de connaître précisément l’emplacement de leurs canalisations. Depuis 2019, ceux-ci ont l’obligation d’être en mesure de localiser sur une carte au minimum un tiers de leurs réseaux à 40 cm près.

La mission de RICE : donner à nos clients, transporteurs et distributeurs en premier lieu, les moyens de connaître précisément leurs réseaux pour en assurer l’intégrité. Pour cela, nos chercheurs développent, notamment, des solutions et des services qui permettent de détecter les canalisations.

Une très grande diversité de réseaux

Ici, la principale difficulté réside dans l’ancienneté de certains tronçons et dans la variété de matériaux des canalisations. Selon les sections, celles-ci peuvent être en fonte, en cuivre, en acier ou en matériaux polymères, dont les conditions d’exploitation sont très différentes. Tout cela complexifie considérablement l’opération.

La détection des réseaux peut être fastidieuse lorsque la composition exacte d’une canalisation n’est pas précisément connue. Par ailleurs, comme les détecteurs sont, la plupart du temps, destinés à un matériau unique, il faut donc une multitude de modèles différents pour couvrir l’intégralité d’un même réseau.

Nos laboratoires nous permettent de juger, de manière impartiale, de la qualité et de la performance de détection des différents détecteurs. Les seules informations disponibles étant délivrées par les fabricants, nous préférons nous faire notre propre idée de la performance de ces détecteurs. Ce faisant, nous constatons souvent qu’il peut y avoir un certain delta entre les affirmations des fiches techniques et les performances réelles.

Dans le cadre de leurs travaux, nos chercheurs s’efforcent de concevoir des solutions technologiques plus simples, plus efficaces, plus polyvalentes.

RICE initie, ou rejoint, des projets collaboratifs, que ce soit dans le cadre du Groupement Européen de Recherches Gazières (GERG), ou avec d’autres partenaires, notamment américains.

Concrètement, nous travaillons à l’élaboration d’un détecteur dit « multifréquences ». Aujourd’hui, pour localiser les canalisations, il existe différents marqueurs électromagnétiques, et chaque marque de détecteur à ses propres marqueurs. L’inconvénient est que ces différents marqueurs ont tous une fréquence donnée. RICE s’est associé à ses homologues américains, NYSearch, PG&E, mais aussi à GRDF et GRTgaz, afin de développer un détecteur universel.

Une cartographie fine en réalité augmentée

En parallèle, nous collaborons également avec des PME françaises sur un projet baptisé GeoBot, qui devrait permettre d’identifier avec précision la position géographique des canalisations de distribution par l’insertion d’un robot à l’intérieur des canalisations. Ce géo-référencement est l’autre piste-clé pour réduire les risques liés aux travaux tiers.

Actuellement, nous disposons de relevés cartographiques censés répertorier la position des canalisations. Lorsqu’ils creusent pour leurs travaux, les maitres d’œuvre se réfèrent à ces cartes pour savoir où se trouve le réseau. Mais, des erreurs humaines sont possibles et le réseau peut ne pas toujours être parfaitement localisé sur la carte.

RICE travaille donc à une solution complète, qui permettra de voir le réseau en réalité augmentée sur une tablette. Finies les erreurs humaines, plus d’erreurs d’interprétations, davantage de réactivité pour moins de risques d’accrochage.

Cette tablette regroupera les données cartographiques connues et les mettra en corrélation avec des données tirées de différents détecteurs capables de localiser des canalisations en polymères, en acier, en fonte… Elle permettra, ainsi, de visualiser le réseau dans sa totalité et en temps réel. L’opérateur qui voudra creuser, à côté des canalisations de nos clients, pourra le faire, sans risque, en sachant précisément où se trouve la canalisation.

RICE est le seul centre de R&D&I à disposer, pour tester ses recherches, d’une aire d’essais regroupant tous les sols et toutes les canalisations présentes sur le terrain. Ainsi, nos solutions sont immédiatement soumises à l’épreuve du terrain et le développement s’en trouve accéléré.

Le DPBE : un petit clapet « made in RICE » pour sécuriser les branchements
Le DPBE - pour Dispositif de Protection des Branchements Existants – est un petit outil qui permet de sécuriser les branchements sur les réseaux de distribution. C’est une sorte de clapet anti-retour en cas d’incident, comme, par exemple, l’arrachement du branchement par une pelleteuse. Il permet de fermer automatiquement l’arrivée...
Lire l'article
Le GERG, la voix de la R&D gazière en Europe
Créé en 1961, à l’aube de l’Europe de l’énergie, le Groupe européen de recherches gazières, ou GERG, rassemble les principaux acteurs de la communauté gazière à travers le continent. Dans ce cadre, transporteurs, distributeurs, stockeurs, laboratoires de recherches ou centres de R&D portent des problématiques communes ou...
Lire l'article
Voir aussi